21 septembre 2018

Blogueuse professionnelle, c’est pas pour moi!

Hello vous!

J’espère que vous allez bien. Aujourd’hui, j’ai très envie de vous parler d’un sujet que je vois passer un peu partout qui est « comment faire de son blog son business » ou encore « devenir blogueuse professionnelle« . J’y réfléchis depuis pas mal de temps et j’avais très envie de vous donner mon avis sur la question.
Je suis sur les réseaux et lis beaucoup de blogueuses. Qu’elles soient françaises, américaines ou encore brésiliennes, il faut dire qu’elles me font rêver avec leur voyage et leur mode de vie. Néanmoins, après avoir réfléchi sur la question, je ne voudrais pas avoir leur vie. Cet article n’est en aucun cas un jugement puisque vraiment, j’admire ces personnes tout autant que vous sans doute. Mais, au final, on se rend compte que c’est tellement contraignant et je vous donne toutes mes raisons.

1. Savoir tout le travail qu’il y a derrière 

Quand on lit leurs articles, on ne se rend pas compte du temps qu’elles passent derrière leur ordinateur. C’est en créant mon blog que je me suis rendue compte du temps que cela demande. Toutes les professions demandent énormément de temps et de motivation. Mais être blogueuse professionnelle, c’est être tellement polyvalente. Un blogueur n’a pas un corps de métier en particulier. Il doit savoir écrire et s’exprimer bien entendu. Mais il y a aussi toute la création de contenu, d’image, retouche image. Toutes les notions qu’il doit avoir concernant internet. En gros, vous l’aurez compris, à côté de tout le travail de production et de publication, il y a, en amont, tellement de travail.
Maintenant imaginez, vous faites des études pendant X années pour au final, vous vous orientez dans quelque chose de totalement différent qui demande également beaucoup de travail. Ce n’est pas une question de paresse. Bien au contraire, je souhaite mettre à profit toutes les choses que j’ai pu apprendre avec mon cursus et mon blog. Mais le fait de suivre son parcours « d’études » reste une sécurité, un réel bagage et quelque chose de bien plus concret à mon sens.

 2. Ne pas avoir de temps limité

Hé oui, les blogueuses n’ont pas d’horaires fixes. Comme vous l’aurez compris, il y a beaucoup de temps de travail et ce n’est généralement pas dans un bureau annexe qu’elles produisent leur contenu. Vous vous imaginez travailler chez vous? C’est se lever en travaillant et se couchant en travaillant. Quand on a un bureau : de 9H à 18H on bosse et après on laisse tout au travail. De mélanger lieu de vie et lieu de travail c’est un peu être tout le temps en mode « travail » et on ne débranche jamais.

3. Subir le jugement et les critiques

Accorder tout son temps à un site internet, c’est prodigieux. Mais alors, il faut avoir une réelle force mentale. C’est agréable d’avoir des commentaires positifs mais il n’y a pas que ça. Il y a également des gens qui se lâchent derrière leur écran et qui sont souvent pas très tendres avec toutes ces personnes qui se donnent pour créer du contenu. Et quand, par curiosité, on lit quelques commentaires, mon dieu il faut avoir des épaules. Surtout que, après avoir amasser tant d’heures de travail et après avoir tout donné, ça me soulerait clairement d’avoir des personnes qui cassent mon travail et qui ne me connaissent pas vraiment. Chapeau à elles!

4. C’est avant tout une passion

Il faut toujours avoir un exutoire. Et pour ma part, c’est le blog. Je ne me vois pas mêler passion et travail. Après oui, bien sûr, il faut être passionné par son travail pour donner son maximum on est d’accord. Mais le blog est, pour ma part, une bulle d’air frais où je peux faire ce que je veux. Si cela devient mon métier, j’ai peur de me sentir obligée de poster, obligée de faire toutes les choses en amont que seules les blogueurs connaissent. Je ne veux pas casser cette magie.

5. Un job trop connecté 

Et enfin, le point d’ombre pour moi c’est d’être constamment connectée. Etre blogueur c’est avant tout être très fort en communication. Si vous balancez votre contenu comme ça sur internet sans en faire la promotion, les gens ne sauront pas que vous existez. Entre, être tout le temps sur l’ordinateur ou encore sur les réseaux sociaux c’est pour moi trop d’internet. Alors oui, bien sûr, les blogueurs ne sont pas les seuls à être constamment sur l’ordinateur. Presque tous les métiers sont maintenant très connectés. Mais je préfère garder un réel contact humain dans mon travail et pouvoir me déconnecter de temps en temps.

Je me rends bien compte que l’on aura pas tous le même point de vue et que beaucoup de personnes travaillent beaucoup pour se dédier qu’à ça. Et franchement, vous avez toute mon admiration, comme d’ailleurs toutes les personnes qui le font déjà. C’est pour moi, prodigieux de faire autant de travail et d’être constamment « là ». Mais ce n’est pas quelque chose qui correspond à mon caractère.

Être blogueur à plein temps, ça vous tente ?

28 réponses à “Blogueuse professionnelle, c’est pas pour moi!”

  1. Tu as totalement raison.

    J'en ferais pas mon métier non plus.
    C'est un plaisir avant tout

  2. Je monétise mon blogue dans le but de redonner à une cause qui me touche : l'alphabétisation. En aucun cas, je me force pour faire de l'argent ou pour en vivre, donc j'ai le meilleur compromis selon moi. Et tu as bien raison, c'est fou le boulot invisible qu'un blogue demande!

  3. Je suis d'accord.
    Pour moi c'est avant tout quelque chose que je fais pour le plaisir.
    Je ne m'impose rien et j'espère continuer encore longtemps en ayant à côté une vie professionnelle différente mais que j'aime tout autant.

  4. Je trouve que ton article est un très bel hommage aux personnes qui arrivent à faire de leur blog un métier.

  5. Serena dit :

    Coucou,
    C'est clair que ce n'est pas évident comme job, ça ne me déplairait pas je pense mais j'avoue que ça doit mettre la pression quand même alors qu'en loisir on se sent plus libre 🙂
    Des bisous à toi et bravo pour ce chouette article !

  6. moi aussi je n'en ferais pas un métier… pour mois c'est une passion, un passe-temps. j'ai peur de ne plus prendre plaisir a bloguer si j'en faisais mon métier..

  7. Alexandra dit :

    C'est un joli article qui, je trouve, défend bien les deux parties : celles qui en vivent et celles qui ne le souhaitent pas. Moi, honnêtement, je ne sais pas trop. Je verrai où cela me mène, si ça me mène quelque part. 🙂

  8. diane dit :

    Super intéressant ton article, et je suis d'accord avec tes arguments, mais c'est vrai que ça ne me dérangerai pas d'en faire mon métier, car étant donné que je veux travailler dans une rédaction web ça serait l'alliance parfaite!
    bisous

  9. Bonsoir,je vais être franche avec toi et directe,je me suis reconnue dans ton article mais tout à fait à l'opposé tu vois,bloguer est depuis 1 an voire deux car j'ai commencé sur youtube avant les blogs et j'ai été sur d'autres plateforme,je travaille toutes mes journées et surtout les nuits quand c'est plus calme,j'en fais ma vie à vrai dire,les weekend je travaille un peu moins la journée pour être avec mes enfants mais je fais des fotos à poster sur IG et je me reproche même parfois de pas assez poster sur IG,j'admire beaucoup par exemple la blogueuse kristina Bazan qui est un modèle,elle travaille avec des grandes marques dans la mode aussi et le domaine des cosmétiques, j'ai passé un cap difficile après la naissance de mon premier enfant,j'ai beaucoup culpabilisé de tout ça et de mon état mais aujourd'hui je suis en renaissance et je veux y arriver,c'est une revanche sur la vie,actuellement je prépare un shooting foto et ça me rend heureuse et épanoui,ton article m' a touché car je comprends ta position et imagine que tu souhaites une vie calme et posée, je pense,de mon côté j'aime quand tout va vite,et me sent épanouie comme ça 🙂 Merci de nous faire partager ton univers et ton point de vue car ça fait aussi avancer… :)PS:j'adore ton blog plein de vérité et de créativité 🙂 continue ma belle… 🙂

  10. Enfin quelqu'un qui parle correctement du métier de blogueuse (je ne suis pas une pro mais je te rejoins sur tout ce que tu dis) ! Enfin quelqu'un qui met en avant tout ce que ça représente et à quel point ça peut être éprouvant comme métier. Ton article est essentiel, merci beaucoup !

  11. Be Badass dit :

    oui, c''est plus une passion qu'un métier pour moi 🙂

  12. Be Badass dit :

    c'est une très belle cause et une très belle raison de le monétiser tu as bien raison! un grand bravo à toi pour ça

  13. Be Badass dit :

    merci beaucoup pour ce joli commentaire!

  14. Be Badass dit :

    on a le même état d'esprit, un grand bisous!

  15. Be Badass dit :

    Merci beaucoup Serena, tu as tout résumé en deux phrases haha 🙂

  16. Be Badass dit :

    je suis d'accord avec toi, je pense qu'il y aurait trop de pression

  17. Be Badass dit :

    Merci beaucoup! J'espère que tu prendras la bonne décision 🙂

  18. Be Badass dit :

    ah oui ça pourrait etre top de mixer les deux !

  19. Be Badass dit :

    merci pour ce joli commentaire qui me va droit au coeur, j'ai essayé d'etre juste et je suis ravie que ce soit bien compris 🙂

  20. Be Badass dit :

    Et c'est un très beau parcours que j'admire tu arrives à tout faire avec ce blog un grand bravo à toi ! Ca demande tellement de temps et d'énergie que je suis très admirative. Continue si c'est ce qui te rend heureuse!
    Merci pour ce joli commentaire et je compte continuer hahah gros bisous!

  21. Travailler chez moi ne me poserait pas de soucis car je sais que je pourrais me fixer des tranches horaires. Par contre, je pense qu’il est sain de se déconnecter ne serait-ce que de temps en temps et comme toi, je n’aime pas être obligée de faire telle ou telle chose. Tout compte fait, à ce jour, je n’ai pas d’avis tranché sur la question, pour ma part.

  22. Salut ! Ton article résume parfaitement mon état d’esprit. J’aurais trop peur que ce métier empiète totalement sur ma vie, et qu’il n’y ait plus de frontières entre le travail et le perso. Peut-être que cela changera….!

  23. Cyanhydrique dit :

    L’idée d’écrire tout le temps me plait beaucoup, mais je n’ai pas envie de produire, pour produire. Ca perdrait de son intérêt.

  24. Audrey dit :

    Hello 🙂 Je comprends et respècte tout à fait qu’une personne veuille vivre de sa passion, comme juste la garder comme un loisir. Pour ma part, je suis un peu dans l’entre-deux. Je vois bien qu’il y a un énorme travail en amont et que ça demande du temps et des efforts pour arriver à percer dedans. Mais ça me plaît beaucoup. Pour l’instant, je ne monétise pas mon blog, car je voudrais pouvoir être chez moi sans mes parents et être dans un endroit où je me sente plus moi-même avant de me consacrer à fond au blogging (même si, avec un boulot à côté, ça va être un peu compliqué). Merci pour ton article. Bonne journée

    • Marine dit :

      Avec grand plaisir 🙂 Je ne monétise pas mon blog non plus, et je ne sais pas si je le ferais un jour. Je le fais plus par passion également. Après je n’ai pas un avis arrêter sur la question juste pour l’instant je ne me vois pas faire ça à plein temps. Un grand merci pour ton commentaire j’ai été très contente de te lire. gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THE LESS YOU CARE, THE HAPPIER YOU WILL BE

Pour recevoir toutes les nouveautés du blog, ebooks, printables...

latest vlogs